Les Fondateurs des OPM

Partir, Rencontrer, Prier, Partager, Agir pour l'Eglise Universelle
Accueil/ OPM/ Les Fondateurs des OPM

L’Œuvre Pontificale de l’Enfance Missionnaire | Les Fondateurs

Historique

...
A la moitié du XIX° siècle, un Evêque français, S.Exc. Mgr Charles de Forbin-Janson, fut bouleversé par les nouvelles qui provenaient de Chine à propos des enfants qui mouraient sans avoir reçu le baptême. Regrettant de ne pouvoir personnellement partir comme missionnaire, il demanda conseil à Pauline Jaricot, fondatrice de l’Œuvre pontificale de la Propagation de la Foi. L’échange d’idées entre eux illumina Mgr de Forbin-Janson qui eut l’idée d’impliquer les enfants de France de manière à ce qu’au travers de la prière et de la collaboration matérielle, ils puissent aider les enfants chinois de leur âge. UN JE VOUS SALUE MARIE PAR MOIS, UN SOUS PAR JOUR: tel fut l’engament pris depuis le début par chaque enfant. On était en 1843 et, par cette initiative, fut jetée la semence de laquelle devait germer l’œuvre. Des années après, fut forgée la devise LES ENFANTS AIDENT LES ENFANTS qui résume bien l’intuition du fondateur et le charisme de l’Œuvre.

Pour l’époque, et aujourd’hui encore, faire des enfants les protagonistes de la vie de l’Eglise constituait UNE IDEE REVOLUTIONNAIRE. En peu de temps, de nombreux pays adhérèrent à l’initiative et l’œuvre se propagea, à partir de la France, en Belgique, en Espagne, en Italie et dans de nombreuses autres nations. Le 3 mai 1922, le Pape Pie XI, conscient de l’importante contribution qu’en quatre-vingt ans environ, l’Œuvre avait fourni aux missions, la fit sienne, en la reconnaissant comme Pontificale. Le 4 décembre 1950, le Vénérable Pape Pie XII institua la Journée mondiale de la Sainte Enfance, choisissant comme date de sa célébration le jour de l’Epiphanie, laissant cependant la liberté à chaque nation d’adapter cette dates aux besoins locaux.

Aujourd’hui, l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance est présente dans plus de 150 pays.

MISSION

Les buts de l’œuvre peuvent être résumés comme suit :

  • Faire face aux besoins spirituels et matériels de tous les enfants, afin qu’ils puissent vivre dignement en tant que véritables enfants de Dieu.

  • Sensibiliser les enfants aux besoins de leur prochain, en leur enseignant la valeur et la force de la solidarité et du soutien réciproque.

  • Faire germer chez les enfants un esprit missionnaire qui les accompagne durant toute leur existence, indépendamment du fait que Dieu les appelle à la vie laïque ou religieuse, en faisant ainsi des membres valides et responsables de la société.

Que font exactement les enfants et les adolescents pour contribuer au salut des enfants de leur âge ?

  • La prière: les enfants de l’Enfance missionnaire prient chaque jour pour les autres enfants et pour la diffusion du message évangélique.

  • La collecte: elle est le fruit des sacrifices des enfants missionnaires et de tous ceux qui veulent donner un avenir meilleur aux enfants du monde. Ces « dons » sont recueillis par les Directions nationales présentes dans les différents pays et envoyés au Fonds universel de Solidarité de l’Enfance missionnaire pour être redistribués à des millions d’enfants nécessiteux dans tous les coins du monde. Grâce à ces aides, de très nombreux enfants peuvent manger, étudier, avoir un toit sous lequel dormir, se soigner et, surtout, connaître Jésus et Son annonce, rendu visible au travers de ces gestes d’amour.

  • Le témoignage missionnaire: par leur comportement et leur message, les enfants missionnaires sont des témoins et des exemples de vie pour les autres enfants de leur âge et pour toute la communauté.

Quels sont les bénéficiaires de l’œuvre ?

TOUS bénéficient d’une manière ou d’une autre du charisme transmis par l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance.

  • Les enfants membres de l’Enfance Missionnaire, qui grandissent dans la foi, le partage et la solidarité.

  • Les enfants qui reçoivent la grâce de la prière et de la contribution matérielle, cette dernière concernant surtout les lieux les plus pauvres du monde.

  • L’Eglise en général, qui se renforce au travers du témoignage de la générosité spirituelle et matérielle des membres de la Sainte Enfance qui, une fois devenus grands, continueront, en tant que laïcs ou comme religieux, à annoncer la Bonne Nouvelle.

  • La société en général au travers de la construction de milliers d’écoles, de centres médicaux, de bibliothèques, de structures sanitaires etc., de la nourriture et du matériel scolaire distribués – preuves concrètes du fait qu’au travers de la solidarité et de l’engagement missionnaire, LES ENFANTS AUSSI PEUVENT REALISER DE GRANDES CHOSES.

L’ŒUVRE EST OUVERTE A TOUS

Même si l’Œuvre Pontificale de la Sainte Enfance appartient principalement aux enfants et aux adolescents, qui en sont les véritables membres, le message qu’elle annonce s’adresse à tous ceux qui veulent collaborer.

Au sein de la formation des enfants missionnaires, est en effet très important le rôle joué par :

  • la famille

  • les éducateurs

  • les animateurs qui, par leur témoignage, leur préparation et leur dévouement, forment les petits missionnaires aux valeurs de l’amour, de la solidarité et du partage.

Vous voulez en savoir plus ?

Vous voulez savoir s’il existe un groupe de la Sainte Enfance dans votre Paroisse ou en créer un ?

Vous voudriez devenir animateur de la Sainte Enfance ?

SI VOUS AUSSI, VOUS VOULEZ FAIRE QUELQUE CHOSE, DECOUVREZ COMMENT EN CONTACTANT LA DIRECTION NATIONALE.

A lire aussi :